5/20/2022

Latifa Yari, modèle et championne des femmes dans les TIC

Rencontrez la nominée #GirlsinD4D du Niger
Sujets
digital entrepreneurship, gender digital divide
Localisation
Africa, Niger

A seulement 27 ans, Latifa Yari est une défenseure bien connue de la participation des femmes dans le secteur numérique. Son travail en tant que développeuse d’applications et son leadership ont été largement reconnus par des organisations internationales telles que Smart Africa, l’Union européenne et les Nations Unies. Elle a été paneliste dans de nombreux événements internationaux, représentant son pays d’origine, le Niger, et appelant à davantage de soutien pour les jeunes femmes qui souhaitent contribuer au développement de leurs communautés grâce à des solutions technologiques.

En reconnaissance de son travail exceptionnel, elle a été choisie pour participer à la campagne #GirlsinD4D, une initiative du Digital for Development (D4D) Hub Union africaine — Union européenne (UA-UE) visant à sensibiliser aux défis auxquels les femmes sont confrontées dans l’environnement numérique et à donner de la visibilité aux pionnières en Afrique et Europe qui surmontent ces obstacles pour mener la transformation numérique.

L’innovation au service de la société

Au cours de ses études en génie logiciel, Latifa a eu l’opportunité de participer à de nombreux concours et hackathons dans son pays et à l’étranger, ce qui lui a permis de développer des solutions numériques aux problèmes auxquels son pays est confronté.

Son premier succès remonte à 2017 lorsqu’elle s’est inscrite à la compétition annuelle E-Takara, organisée par l’Agence nationale pour la sécurité de l’information (ANSI) avec pour objectif de démocratiser les TICs en les rendant au service de l’utilité publique. Latifa a remporté le prix de l’innovation féminine.

Le plus remarquable de ses projets est l’application « Saro App », qui permet à la population de signaler des urgences aux services de protection civile. « Saro App, qui en langue locale signifie sécurité, est une application permettant de sauver les vies en donnant la possibilité aux utilisateurs d’intervenir devant une situation d’urgence », explique-t-elle. « Il s’agit d’un service important dans un contexte où la géolocalisation reste un défi pour les services de secours ».

Avec ce projet c’est que Latifa a représenté le Niger au niveau africain au concours Miss Geek Africa, organisé par Smart Africa au Rwanda où elle a également remporté le premier prix.

Après ses études, Latifa a continué à accumuler des expériences dans le domaine du numérique au service du développement. En 2020 elle a pris part à un projet de numérisation des administrations publiques mis en place par l’ANSI en collaboration avec Expertise France et l’Agence française de développement (AFD) où elle était cheffe de projet d’une application de mobilité urbaine.

Aujourd’hui, Latifa travaille pour le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) comme consultante en données et gestion de l’information. Son travail consiste à développer des outils numériques pour faciliter la collecte de données liées aux violences faites aux femmes. Selon Latifa, « avoir une base des données numérisées et fiables en temps réel permet aux autorités d’agir rapidement ».

Soutenir les femmes dans les TIC

En plus de son travail de développeuse d’applications, Latifa est également présidente de l’ONG Hope Sahel ainsi que de l’association Girls in ICT Niger. Ces initiatives sont nées de son désir d’en faire encore plus pour sa société et aussi d’encourager d’autres femmes à faire carrière dans le secteur des TIC.

A travers ses nombreuses initiatives, Latifa a développé une notoriété qui s’est accompagnée de l’opportunité de représenter les jeunes femmes africaines dans les TIC. Ces opportunités de visibilité l’ont également aidée à s’impliquer dans plus de projets et à dynamiser sa propre carrière.

Latifa parle avec ferveur de la nécessité d’encourager plus de femmes filles vers le secteur numérique : « Le numérique est porteur et sera incontournable dans un avenir proche. Il regorge de multiples couloirs qui font intervenir plusieurs compétences. Nous devons préparer les jeunes filles pour en profiter ».

Latifa appelle à plus de volonté politique pour changer les normes sociales et promouvoir l’accès des femmes aux postes de leadership dans le domaine numérique.

Rencontrer plus de #GirlsinD4D :

5/16/2022

Arlette Assi : « N’ayez pas peur de vous aventurer dans des domaines dominés par les hommes tant que cela vous passionne »

Interview avec la nominée #GirlsinD4D et informaticienne de Côte d’Ivoire
En lire plus
5/11/2022

#GirlsinD4D : Les femmes ont besoin d’accéder à la formation pour réussir dans le numérique, selon Élodie Akotossode

Élodie est entrepreneure, développeuse de logiciels et professeure au Bénin
En lire plus
5/6/2022

#GirlsinD4D : « Le mentorat des femmes plus expérimentées m’a aidé à me lancer dans le secteur du numérique en faveur du développement durable »

#GirlsinD4D : « Le mentorat des femmes plus expérimentées m’a aidé à me lancer dans le secteur du numérique en faveur du développement durable »
En lire plus
5/2/2022

#GirlsinD4D : « Je veux mettre le pouvoir des TIC au service du développement et de l’émancipation des femmes »

Interview avec Aminata Dembélé, ingénieure informaticienne du Mali
En lire plus